Précédemment

Ficelés dans nos paquets de viande (manifeste contingent)

Forme hybride conçue pour un acteur professionnel et une actrice amateure.dame-avec-son-nain

 

Lecture d’une étape du texte en mars et en juillet 2010 (Cycle lecture publique De Facto, Bellone Café, Bruxelles ; De Facto Festival, Deux-Acren).

Extraits publiés dans le n°28 de la revue « Scènes » (juin 2010).

 

Equipe

Thomas Depryck : Dramaturgie
Antoine Laubin : Texte et mise en scène

Extrait du texte

R

Je revendique un théâtre qui réaffirme la nécessité du théâtre : ensemble dans l’instant quand tout nous pousse au contraire. Corps, temps et espace partagés. Je revendique cette bizarrerie, cet anachronisme. Assénons que nous faisons cela.

 

C

Je revendique un théâtre qui ne tienne personne par la main. « Je tente l’acte de monstration / Tu tentes l’acte de regard ». Pacte intransigeant, intègre, humble et curieux entre chaque créateur et chaque spectateur, de part et d’autre. Assumons notre geste de création / de réception.

 

R

Je revendique un théâtre qui soit le fruit d’une collaboration véritable. Chaque distribution est un pari à assumer. Ce que je mets en scène, c’est avant tout le regard de chaque acteur sur ma matière. L’enjeu premier de mon travail : comment ne pas trahir chaque acteur + comment ne pas trahir ma matière ? (l’un et l’autre, sans tricher). Soyons conséquents.